Engagement

Vers la transition énergétique – Changement de fournisseurs

Accélérer la transition énergétique et encourager le développement des énergies renouvelables est l’affaire de tous et il appartient à chacun d’entre nous de faire des choix éclairés quant aux fournisseurs avec qui nous souhaitons collaborer.

Tout d’abord, l’électricité…

Côté électricité, j’étais jusqu’à maintenant chez l’opérateur historique EDF en me disant qu’ils faisaient des efforts cherchant à favoriser cette transition. Puis je me suis penché plus en profondeur sur le sujet et me suis rendu compte que ce n’était pas tout à fait le cas et qu’il était possible pour un particulier (depuis la libération du marché de l’énergie en 2007) de choisir librement l’origine de son énergie et donc de faire un choix engagé.

Souhaitant faire un geste à la fois écologique mais aussi géopolitique (diminuer l’utilisation des énergies fossiles, c’est aussi diminuer les revenus des pays gaziers ou pétroliers qui exploitent chaque centimètre carré de la planète), j’ai fait le choix de passer chez un fournisseur 100% énergies alternatives (biomasse, hydraulique, solaire, éolien) car il en va de la durabilité de notre mode de vie. Et si l’Europe, et avant tout la France, ne montre pas l’exemple, qui le fera ? Les Etats-Unis ? La Chine ? L’Inde ? Permettez-moi d’avoir quelques doutes…

Dans cette démarche, je me suis d’abord rendu sur le site d’Energie Info, un site permettant de comparer les offres en terme « d’énergies vertes » ainsi que sur d’autres comparateurs comme celui de Que Choisir. J’y ai trouvé quelques informations, j’ai ensuite lu les articles du Monde qui dénonçait « l’imposture des énergies vertes », de BFM et d’autres montrant notamment les recommandations de Greenpeace en la matière.

Sur Facebook, j’avais également les avis de mes « amis » et beaucoup de personnes engagées que je connais m’ont recommandé Enercoop qui a la particularité d’être une coopérative et d’acheter son énergie directement aux petits producteurs indépendants basés en France, ce qui permet d’assurer la traçabilité. Niveau prix, Enercoop est un peu plus cher que la concurrence (compter une petite dizaine d’euros de plus par mois, voici pourquoi. Voir aussi celui-ci). Ce coût supplémentaire n’est pas négligeable mais il me semble justifié, c’est pourquoi j’ai donc choisi Enercoop comme fournisseur d’électricité. Début du contrat le 1er décembre 2019. Je vous tiendrai au courant de mon ressenti lorsque j’aurai plus de recul et au moins une année d’expérience.

Si vous souhaitez faire de même et baisser un peu votre facture, voici le code pour le parrainage : PARRAIN_NqDWM.

Et le Gaz alors ?

Le problématique électricité réglée se posait ensuite la question du gaz qui chauffe notamment notre appartement et notre eau.

Jusqu’à maintenant, j’étais comme beaucoup chez Engie (ex GDF-Suez) avec du gaz naturel venant probablement de Russie, d’Algérie ou de Norvège. Bref, encore des énergies fossiles que je souhaite éviter…

Mais quelles sont les alternatives ? J’ai fait mes recherches souhaitant notamment savoir si Enercoop n’avait pas une offre gaz également. En faisant ces recherches, je me suis intéressé au développement du biométhane permettant de fabriquer du gaz à base de déchets organiques qui représente à ce jour 0.05% du gaz vendu aux français. Si Enercoop envisage d’en vendre dans le futur, ce n’est pas encore le cas aujourd’hui.

En poussant mes recherches plus loin, je me suis rendu compte que certains fournisseurs se sont lancés dans ce créneau porteur, dont la plateforme Ilek mettant en relation les particuliers comme moi souhaitant faire avancer les choses et les producteurs de biométhane basés en France. Mieux, ils permettent même de choisir l’origine de son gaz qui peut venir de Bretagne, d’Alsace ou d’ailleurs. Eux ne proposent que la France, d’autres proposent des fermes à l’international.

Même si nous n’en sommes qu’aux balbutiements du biométhane, le potentiel est immense. Voulant appuyer la démarche, j’ai fait le choix d’un agriculteur alsacien (ma région d’origine) basé à Woellenheim (site de production méthachrist – voir photo – alimenté notamment en paille de maïs). Au-delà de la démarche écologique, je trouve intéressant cette possibilité d’offrir aux agriculteurs de se diversifier, ce qui peut leur permettre d’obtenir des revenus complémentaires dans cette période de crise pour eux.

Je viens donc de souscrire un contrat. Là aussi, il est trop tôt pour émettre un avis mais ça vaut le coup de tenter pour à peine plus cher. Il n’y a pas de risque par ailleurs vu que le gaz produit est ensuite mélangé au gaz naturel. Vous aurez donc le même gaz que le voisin chez vous, il ne devrait donc pas exploser :-).

Si vous souhaitez obtenir une réduction de 30 Euros, je peux vous parrainer, mon code est ILEK203139 et mon lien : https://www.ilek.fr/p/ILEK203139.

Bonne transition énergétique à tous !

 

Restons en contact !

  • widgetfb.jpg
twitterlinkedinyoutubeinstagramtwitterlinkedinyoutubeinstagram

TWAM

  • widget2bis.jpg

Des réductions

  • widget3.jpg

Recevez la newsletter trimestrielle !